Progressez-vous ou non? Comment auto-évaluer sa progression?

 

La meilleure forme d’évaluation est de constater des améliorations lors de chaque séance d’entraînement. Malheureusement, pour chaque tranche de 10 séances d’entraînement, il y en aura quatre où vous serez mauvais, deux qui iront plutôt bien, trois qui seront incroyables et une que vous devrez probablement annuler.

Même si vous croyez ne pas faire de progrès, il y a plusieurs facteurs à prendre en considération, outre l’augmentation des charges soulevées, pour conclure si vous progressez ou non. Tenir un journal d’entraînement à jour est sans aucun doute le meilleur moyen d’analyser votre évolution. Voici quelques autres éléments qui pourraient indiquer que vous êtes sur la bonne voie vers vos objectifs.

1. Répétitions
Avez-vous réussi plus de répétitions que lors des séances précédentes avec la même charge et le même temps de repos? Les séries étaient-elles plus faciles ou mieux contrôlées? Au lieu de vous fixer un nombre précis de répétitions, donnez-vous une plage, disons entre 8 et 10 répétitions. La première semaine, trouvez la charge juste pour le défi. La deuxième semaine, visez le maximum à toutes les séries, soit 10. Puis, pour la dernière série, augmentez la charge pour finir à huit répétitions. La troisième semaine, reprenez la dernière charge utilisée à l’entrainement précédent pour effectuer toutes vos séries de 8 ou 10 répétitions. Essayez ensuite de battre votre record la semaine suivante.

2. Repos
Si l’intensité est identique à celle de la séance d’entraînement précédente, est-ce que votre temps de récupération est plus court? Lorsque je travaille avec mes athlètes élites, j'utilise le moniteur de fréquence cardiaque pour observer les progrès dans la phase de récupération. Quelques secondes de moins pour récupérer entre deux séries d'exercices représentent une amélioration pour moi.

 

Coach Eric, ATP LAB

Document référence